Le BVB rend les armes

Le Borussia Dortmund rend les armes au terme d’un match serré

Le Classique était très attendu entre les deux rivaux, et finalement le Borussia Dortmund a rendu les armes. Avec 4 points de retard au moment d’aborder le match, l’équation était simple pour le BVB : gagner et rien d’autres. Tout autre résultat aurait pour conséquence de condamner les joueurs de Lucien Favre à une place de dauphin ou pire. Pour cette entame de match, les deux équipes étaient au complet, mis-à-part la blessure de Marco Reus pour Dortmund.

Et dès rapidement, les partenaires d’Erling Braut Haaland ont attaqué le but munichois (3e) avec un joli sauvetage de Manuel Neuer. Après le premier quart d’heure, la pression retombait et les deux équipes engageaient un round d’observation. Peu de risques ont été pris. Encore une fois, la défense du Borussia Dortmund est apparu particulièrement solide face aux quelques attaques du Bayern Munich. Et alors que les buteurs Haaland et Lewandowski sont restés muets, Joshua Kimmich a libéré les siens.

 

Joshua Kimmich : le facteur X

Suite à une remise de Kingsley Coman aux abords de la surface, le milieu allemand a inscrit un but magnifique (43e). Il s’agissait d’un lob parfaitement placé dans la lucarne opposée de Roman Bürki. Le gardien suisse ne pouvait rien faire et s’est logiquement incliné. Suite à ce coup, le Borussia Dortmund n’est jamais parvenu à emballer le match pour revenir au score. Pire, Erling Braut Haaland est sorti sur blessure dans les vingt dernières minutes (72e).

Pendant ce temps, le Bayern Munich s’est contenté de gérer pour assurer son succès. En face, le BVB a peut-être trop rapidement rendu les armes et s’est logiquement incliné. Avec désormais 7 points de retard et seulement 6 matchs à disputer, le Bayern Munich semble avoir creusé un écart décisif. Les partenaires de Thomas Müller sont donc en route pour un 8e titre consécutif depuis 2013.