Un exploit inédit pour une domination sans partage

La saison 2018-2019 aura enfin été celle de la consécration de l’Angleterre et d’une domination sans partage. Avec quatre de ses équipes en finale des coupes européennes, l’Angleterre est le premier championnat à réaliser un tel exploit. Si l’histoire était écrite en Ligue Europa, Arsenal et Chelsea semblant bien trop forts pour leurs adversaires cette saison, rien ne présageait un tel destin en Ligue des Champions. Et pourtant, la magie opéra pour Liverpool et Tottenham.

Deux qualifications inespérées, deux effectifs amputés de leurs meilleurs joueurs (Kane, Salah, Firmino) et pourtant, les deux ont réussi la prouesse de renverser un affrontement compromis. Et paradoxalement, les deux adversaires de Liverpool et Tottenham étaient le FC Barcelone et l’Ajax Amsterdam, deux clubs à la philosophie similaire. Ce lien indéfectible entre les deux clubs, on le doit au génie de Johan Cruyff. Un ADN tourné vers le football total, un football inarrêtable. Pourtant, les deux équipes ont pêché de la même manière : en reniant cet ADN.

 

La logique en Ligue Europa, le courage en Ligue des Champions

Contre le Real ou la Juventus, l’Ajax a su développer un jeu collectif bluffant et particulièrement efficace. Pourtant, en position de force face à Tottenham, Erik ten Hag a préféré opter pour une stratégie plus défensive. Ce recul permanent du bloc défensif a provoqué la noyade des deux clubs historiques. Et finalement, cette cuvée 2019 vient consacrer un nouveau style de football : celui du courage. A l’image de la France en 2018, Liverpool et Tottenham ont brillé par leur capacité a étouffer leur adversaire.

Pourtant, s’il vient consacrer la domination anglaise cette saison, il ne semble pas qu’elle ait vocation à durer. En tout cas pas pour Tottenham. En revanche pour Liverpool, c’est une autre histoire. Les Reds n’ont pas atteint une deuxième finale de Ligue des Champions par hasard et il semble bien que cette année soit la bonne. Alors que le règne espagnol semble sans fin, cette parenthèse apparait comme une véritable bouffée d’air frais. La Liga va-t-elle passer le flambeau à la Premier League ?