Une victoire sans partage de Manchester City

Une domination sans partage de Manchester City

Paris devait inverser la tendance lors du match retour mais la domination de Manchester City fut absolument sans partage. En effet, lors de la rencontre aller, ce sont les partenaires de Neymar qui avaient dominé leur vis-à-vis lors de la première mi-temps, avant de s’écrouler dans la seconde. Après avoir subi une défaite 2-1 à domicile, le PSG n’avait que 7 % de chance de se qualifier au match retour d’après les statistiques officielles. Une tâche plus que délicate, qui devait se faire sans Kylian Mbappé (22 ans), toujours blessé au mollet.

Mais voilà, la rencontre n’a accouché d’aucun suspens. En effet, dès l’entame du match, les hommes de Pep Guardiola ont déroulé. Le génie du tacticien espagnol est probablement d’avoir mis Fernandinho (36 ans) en sentinelle. En phase offensive, les citizens ont été inarrêtables et ont systématiquement cassé les actions de jeu du Paris Saint-Germain. C’est sur deux actions de jeu parfaitement réalisées que Ryad Mahrez a inscrit un doublé libérateur (11e, 63e). Avec un score cumulé de 4-1, Manchester City se qualifie pour la première fois de son histoire en finale de la Ligue des Champions.

 

Des progrès pour Paris, des changements à faire

Finalement, lors de ce match retour, Paris n’a pas été en mesure de sortir Manchester City de sa zone de confort. Pire, comme pour le match aller, le mental parisien a craqué, Angel Di Maria récoltant un carton rouge pour son coup de semelle sur Fernandinho (69e). Par la suite, les joueurs de Mauricio Pochettino ne sont jamais parvenus à revenir au score, et encore moins à inquiéter Manchester City. Cette année, le parcours du Paris Saint-Germain s’arrêtera donc en demi-finale, un petit coup dur après avoir sorti le FC Barcelone, puis le Bayern Munich.

Malgré l’élimination et la domination sans partage de Manchester City, c’est un vrai pas de géant qu’à accomplis le PSG. La saison dernière, le PSG est arrivé en finale de la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire. Cette saison, c’est bien celle de la confirmation et Paris entre dans la cours des grands. Mais pour viser plus haut, il va falloir être plus équilibré, à la manière de Manchester City. Alors, une révolution est-elle à prévoir cet été ?