La raclée après l’ennui

Tout le monde attendait la finale 100 % londonienne à Bakou, au final, la première mi-temps fut marquée du sceau de l’ennui. Avec seulement deux tirs cadrés pour Chelsea à l’issue d’actions pas spécialement construites, les supporters craignaient le flop après la finale tant attendue. A l’issue de cette première mi-temps, les joueurs d’Unai Emery refusaient de se livrer à la guerre que demandait le titre en Ligue Europa.

Pourtant, les Gunners en avaient bien besoin. Ayant terminés 5es de Premier League, ils ont dû dire adieu à la C1 par la voie du championnat. Et donc, après deux saisons de famine, la seule solution pour retrouver le sourire était de remporter la Ligue Europa. Avec trois victoires en trois finale jouée, Unai Emery s’avançait pourtant comme le maitre de la compétition. Au final, il n’en a rien été.

 

Giroud enfonce son ancien club, qui ne jouera pas la C1

A l’issue de la première mi-temps où les deux équipes refusaient de se livrer, Giroud sortait de sa boite. C’est donc lui qui ouvrait le score rapidement sur un centre en prenant Koscielny de vitesse (49e). Et le champion du monde, meilleur buteur de cette édition, tenait bien à remporter son premier titre majeur en coulant son ancien club. Car, après un nouveau but de Pedro (60e), Giroud obtenait un Penalty qu’Eden Hazard se chargeait de transformer (65e).

En seulement 20 minutes, Arsenal disait donc adieu à ses chances de titres après un score de 3-0. Le front d’attaque Aubameyang-Lacazette-Ozil était méconnaissable, et ce n’est pas la superbe frappe d’Iwobi qui allait changer les choses (3-1). Car en fin de match, à l’issue d’une superbe passe lobée de Giroud pour Hazard, Chelsea confirmait sa victoire finale. Au terme de ce match, qui va enfin pouvoir confirmer Maurizio Sarri dans ses fonctions, Arsenal n’a plus que ses yeux pour pleurer. Et les Gunners sont condamnés à jouer une troisième saison d’affilée en C3.