Coman remplit Paris de frustration

La frustration pour le Paris Saint-Germain

Paris avait un rêve et il s’est finalement brisé en finale de la Ligue des Champions avec un sentiment de frustration au bout. Pourtant, les deux équipes affichaient leur onze type qui leur ont permis d’arriver aussi loin en Ligue des Champions. Dès l’entame du match, les deux équipes ont joué sur un faux rythme. En effet, la peur d’encaisser le premier but s’est fait ressentir des deux côtés. Après quelques occasions parisiennes, Neuer a assuré la défense du but.

En face, le Bayern Munich a accéléré jusqu’à une frappe de Lewandowski sur le poteau de Keylor Navas. Ils pourront notamment remercier le portier costaricien qui a souvent sauvé les siens. Mais la plus grosse occasion sera peut-être celle de Kylian Mbappé qui a buté sur Manuel Neuer alors qu’il avait le temps d’ajuster son tir. Les deux équipes sont finalement rentrées au vestiaire sur un score nul et vierge (0-0). Mais la 2e mi-temps fut encore jouée sur un faux rythme.

 

Un Bayern Munich plein de maitrise

Petit à petit, l’étau du Bayern Munich s’est refermé sur les parisiens. Et sur un joli centre du pied gauche de Joshua Kimmich, c’est Kingsley Coman qui a inscrit le but de la tête (59e). Après cela, les allemands ont globalement maitrisé les débats. En face, le Paris Saint-Germain n’est jamais parvenu à revenir. Et malheureusement, Neymar a été fantomatique au pire moment de la saison. Et l’attaque parisienne étant dépendante de son brésilien, les autres n’ont pas été au niveau.

Au final, le Bayern Munich est venu à bout du Paris Saint-Germain au bout de temps règlementaire (1-0). Les munichois remportent leur 6e Ligue des Champions de leur histoire. Et le Paris Saint-Germain aura des éternels regrets sur cette finale manquée. Un jeu bien trop bas, absence de maitrise parisienne, absence de génie de l’attaque. Le Paris Saint-Germain aura beaucoup à apprendre pour se relever de cette douloureuse frustration.