Cavani vers un point de chute à Madrid

Une crise sanitaire au coeur du mercato

Alors que la crise sanitaire semble au plus haut, les incidences financières sont de plus en plus importantes. En effet, de nombreux clubs, à l’image de la Bundesliga, sont au bord de la faillite. Les partenaires commerciaux veulent logiquement suspendre les versements le temps de la crise du Coronavirus. A l’image d’Accor Hôtel vient de mettre au chômage partiel plus de 37 500 salariés, et a suspendu le deuxième versement prévu pour début juillet au Paris Saint-Germain.

Pourtant, le temps avance et le mercato se rapproche. L’ouverture du marché des transferts sera-t-elle reportée à la fin des championnats ? Rien n’est moins sûr alors que de nombreux joueurs en fin de contrat au 30 juin ne verront pas leur contrat renouvelé jusqu’à la fin des championnats. Mais doit-on s’attendre à des mouvements importants cet été ? Probablement pas. Mis-à-part certains mastodontes financiers comme Manchester United, Manchester City ou le Real Madrid, l’ensemble des clubs est en grande difficulté.

 

Absence de fonds, vente inévitable ou conservation de l’effectif ?

La période de déconfinement sera probablement très compliquée à supporter pour les équipes. L’incertitude continue de régner alors que certains joueurs étaient promis au départ (Pogba, Neymar). Logiquement, un club comme le FC Barcelone ne sera pas capable de financer l’arrivée du brésilien de 28 ans cet été. L’autre solution pourrait principalement se situer dans les échanges de joueurs. A cet égard, les médias espagnols font état d’une rumeur qui ne serait pas si farfelue.

Un échange pourrait porter entre Neymar et Griezmann. Le FC Barcelone pourrait céder son international français contre une importante somme d’argent (60 M€) pour espérer le retour de son prodige brésilien. De son côté, Leonardo aurait convaincu Al-Khelaïfi de la bonne idée d’un tel mouvement. L’association des deux têtes de gondole de l’Equipe de France, Griezmann et Mbappé, pourrait s’annoncer savoureuse. Quoiqu’il en soit, les clubs devront redoubler d’ingéniosité pour recruter cet été.