L'idylle va-t-elle enfin démarrer ?

Entre blessures et envie d’ailleurs : une idylle qui a tardé à débuter

Pendant deux saisons et demi, la relation entre le Paris Saint-Germain et Neymar aura été bien loin de l’idylle. En effet, celui qui est arrivé pour un transfert record (222 M€) en provenance du FC Barcelone en 2017 n’a jamais caché son amour pour son précédent club. Il était attendu comme le sauveur du PSG en Ligue des Champions mais des blessures à répétition au métatarse l’ont privé de toute chance de faire briller les siens en 2018 et en 2019.

Si bien que cet été, le brésilien voyait son avenir ailleurs et plus précisément au FC Barcelone. Mais entre crise politique et financière, l’institution catalane n’est jamais parvenue à formuler l’offre qui était attendue par le board parisien. Au final, Neymar est resté et les supporters parisiens lui ont fait payé sa volonté de départ. Mais petit à petit, le brésilien est revenu en forme, jusqu’à atteindre le pic de sa forme au cours du mois de janvier. Malheureusement, à la suite d’une blessure au dos et d’un anniversaire mouvementé, ce dernier a été préservé jusqu’au match aller à Dortmund.

 

La victoire contre Dortmund : facteur X de l’union Neymar-PSG ?

Complètement à court de forme, le brésilien s’est noyé dans la rencontre. Seule une illumination de Mbappé avec le brésilien à la conclusion lui ont permis de sauver sa prestation. Cependant, trois semaines après, dans un Parc des Princes vide à cause du Coronavirus, Neymar est parvenu à renverser les allemands pour se qualifier en quarts de finale de Ligue des Champions. Avec l’obtention de la qualification et la ferveur des supporters parisiens rassemblés devant le stade, le brésilien n’a pu retenir ses larmes.

Après 3 ans de galère, autant en club qu’en équipe nationale, Neymar est enfin parvenu à vaincre la malédiction. Les parisiens sont enfin parvenus à passer au stade suivant en Ligue des Champions pour la première fois depuis 2016. L’idylle entre Neymar et le PSG est-elle enfin née ? Pour la première fois, le club parisien est apparu soudé. Et c’est bien cette force collective qui pourra les emmener loin. A condition évidemment qu’il y ait une suite en Ligue des Champions.