Le créateur délivre Manchester United

Bruno Fernandes, un créateur pour alimenter les flèches Martial, Greenwood et co.

Alors que Manchester United se cherchait désespérément un milieu offensif créateur, Bruno Fernandes est venu libérer les Red Devils de belle manière. Pourtant, la présence de milieux offensifs créateurs ne manquait pas à United : Jesse Lingard, Juan Mata, Andreas Perreira. Malheureusement, le génial espagnol est vieillissant (32 ans), alors que Lingard et Perreira ne sont que l’ombre d’eux-même. Arrivé cet hiver en provenance du Sporting Lisbonne, l’international portugais brille déjà.

Ainsi, contre Watford, ce dernier a inscrit un pénalty qu’il a lui-même obtenu (43e). Par la suite, il a délivré une passe décisive à Mason Greenwood pour un but en lucarne (3-0). Manchester United dispose de nombreux attaquants de profondeur : Martial, Greenwood, James, Rashford. Le problème, c’est qu’avec la longue blessure de Pogba, les Red Devils ne disposaient d’aucune rampe de lancement. Cette fois, avec Fernandes, ils disposent d’un distributeur de caviars mais aussi un grand finisseur.

 

Espoirs de mise pour la qualification en C1 ?

Si bien que les espoirs de qualification en Ligue des Champions reviennent. Pour la première fois en 2020, les Red Devils sont parvenus à enchaîner deux succès en Premier League (contre Chelsea et Watford). Ces derniers sont actuellement 5es au classement, à seulement 3 points des hommes de Frank Lampard. Avec un Anthony Martial en grande forme (3 buts en 3 matchs) et une défense solide, Manchester United se prend à rêver d’une qualification en C1.

Une nouvelle qui ne pouvait arriver au meilleur moment. En effet, lors des quatre prochaines journées, Manchester United affrontera Everton (11e), Manchester City (2e), Tottenham (6e) et Sheffield (7e). Un enchainement de matchs difficile qui révèlera enfin le vrai visage des hommes d’Ole Gunnar Solskjaer dans la course à la qualification en Ligue des Champions. Ces derniers auront besoin du créateur Fernandes et du finisseur Martial pour continuer d’y croire.